Les impôts et prélèvements d’une assurance vie.

A l’origine, c’est l’assurance maritime qui se développait chez les Grecs. C’est seulement lorsque les navires arrivaient à bon port qu’ils bénéficiaient des primes et non en cas de naufrage. Mais le début du 17e siècle a été marqué la présence des compagnies des assurances Françaises. Ces derniers ont été soumises aux règlements par décrets, et insérées dans le code des assurances en 1938. L’assurance permet au souscripteur de bénéficier des fiscalités avantageuses. Mais sur les retraits l’assureur doit lui prélever les impôts. Quels sont les impôts et prélèvements d’une assurance ? Pour répondre à cette nous allons tout d’abord parler des impôts en cas de rachat total et ensuite en cas du rachat partiel.

Les impôts et prélèvements d’assurance : en cas du rachat partiel.

Vous pouvez effectuer votre retrait d’assurance à n’importe quel moment où vous en sentez le besoin. Cela n’empêche pas le fonctionnement de votre compte. Les mêmes règles qui sont appliquées au rachat total sont également appliquées au rachat partiel. En effet voici la formule qui permet d’effectuer les prélèvements sur les retrais partiels .la somme du rachat partiel- (primes x la somme du rachat partiel sur le prix du rachat du contrat).

Sachez tout simplement que pour les contrats qui ont déjà duré plus de 8ans, il est conseillé de délimiter les retraits. Car cela peut vous permettre d’être exonéré sur votre revenu.

Les impôts et prélèvements d’assurance : cas du retrait total

Il peut arriver que vous demandez à retirer le total de vos fonds qui se trouvent dans une assurance vie macsf. L’assureur vous le remettra sans difficulté. Mais sachez que le taux de prélèvement sera appliqué. Le taux varie selon le temps que votre compte a déjà fait chez l’assureur. Par exemple il est de 35% lorsque votre compte n’atteint pas encore les 4ans et baisse de 15% lorsque la durée de votre contrat est entre 4 et 8ans. Mais lorsque votre contrat dépasse les 8 ans, c’est seulement après un abattement annuel de 4600€ que les produits sont imposables pour le souscripteur qui vit tout seul. Mais pour celui qui est déjà marié et donc a une famille, les produits sont imposés après un abattement de 9200€.

Toutefois il faut noter que face à certains évènements les exonérations sont accordées. Par exemple en cas de licenciement, d’invalidité de votre conjoint ou d’arrêt d’activité non rémunéré du conjoint.

Laisser un commentaire